Lors d’une rencontre fortuite dans un café neuchâtelois, au printemps 2014, deux entrepreneurs font le constat d’un réel manque à Neuchâtel, notamment :

  • pas de bureaux à disposition
  • pas de support entre pairs/entrepreneurs

Alors que le coworking est devenu un phénomène mondial, et essaime dans l’Arc lémanique (Lausanne compte cinq espaces, Genève une dizaine), il n’existe pas de lieu de ce type à Neuchâtel (ville Suisse de 34’000 habitants). Le défi est donc lancé, nous décidons de nous mobiliser pour créer un tel espace.

Les thématiques, les questions

Très rapidement, des questions émergent :

  • A quoi ressemblera cet espace ?
  • Qui est le public ?
  • Quel modèle d’affaire ?
  • Où se trouvera l’espace ? Quelle place est idéale ?
  • Comment s’y prendre pour le lancement ? Comment fonctionnera cet espace ?
  • Comment le rendre autonome, avec un minimum d’intervention ?
  • Combien coûtera l’espace ? Combien de personnes pour le financement ?
  • etc.

Les différentes étapes du projet

1. Décision et communication

Ayant pris cette initiative, nous commençons par nous attaquer à la promotion et à la communication de cette idée. Nous achetons le nom de domaine coworking-neuchatel.ch, et lançons le site, le tout en moins d’une matinée. Ainsi, nous mettons en place ce premier canal de communication.

2. Rencontre brainstorming

En avril 2014, nous organisons une soirée de brainstorming, dans un bar neuchâtelois, réunissant une quinzaine de participants. Cette soirée a pour objectif de réunir des partenaires intéressés, de comprendre les motivations et besoins des futurs coworkers, et de faire connaître le projet. Accessoirement, la session de brainstorming produit des données qui pourront s’avérer utiles. Les participants nous suggèrent des tarifs, préférences logistiques et l’un deux, Yann Heurtaux, nous suggère de lancer des journées coworking.

3. Prototypes rapides

Avec cette suggestion, durant l’été 2014, nous organisons des journées coworking dans des lieux tiers, au Swiss Creative Center, au restaurant Bureau, au restaurant Chauffage Compris. Constat intéressant : pour chaque journée, nous avons des coworkers… mais ce ne sont jamais les mêmes ! Notre communication n’étant pas parfaite, nous arrivons difficilement attirer une foule de professionnels mais quelques personnes fortement intéressées. Nous en tirons la conclusion qu’il existe un public intéressé, mais que la stabilité dans le temps n’est pas garantie. De plus, cette expérience nous en apprend davantage sur les besoins des personnes.

 

4. Prototype réel

Un matin, Giovanna Papa de l’association Infoclic.ch nous appelle. Giovanna suit de près notre initiative et souhaite que nous puissions collaborer ensemble. Après un café et une discussion à la rue des Sablons 2, à Neuchâtel (Suisse), nous décidons ensemble d’effectuer une semaine test (octobre 2014) dans leurs locaux de 70m2 afin de mesurer la viabilité sur le marché neuchâtelois.

Le succès est mitigé – l’intérêt est présent exclusivement chez les personnes ayant compris le concept du coworking. Nous apprenons par cette expérience qu’il y a une sensibilisation à faire car les potentiels coworkers ne comprennent pas clairement ce qui se cache derrière ce terme anglophone de coworking.

5. Lancement

Suite à cette semaine de test, nous ouvrons l’espace dès le mois de novembre afin de tester sa viabilité à moyen terme.

 

 

Nous définissons plus clairement le modèle d’affaire soit : les clients, les avantages et bénéfices, les prestations, les tarifs, etc. Nous décidons de rendre la prestation accessible au plus grand nombre de professionnels possible.

Petite digression, une année après le lancement, nous sommes contactés par un entrepreneur qui souhaite créer un espace similaire dans la ville de La Chaux-de-Fonds. En quelques semaines, nous lançons l’espace de Coworking La Chaux-de-Fonds.

Résultats

Entre 2014 et 2016, plus de mille personnes ont passé par cet espace collaboratif situé à 700 mètres de la Gare de Neuchâtel. Soit pour boire un café, faire une séance, venir travailler individuellement, participer à un évènement, nous offrir un livre, nous piquer une chaise ou nous féliciter d’avoir crée un lieu ouvert, convivial et productif.

En 2017, l’espace accueille une vingtaine de membres. Chaque membre a signé un contrat, le plus souvent annuel. Les coworkers sont des experts de leur domaine et viennent d’horizons différents. Des domaines comme le développement logiciel, le web design, le marketing, la traduction, le consulting, l’ingénierie, le coaching, la recherche académique, etc. sont représentés. Nous accueillons également des télétravailleurs, des étudiants et des entrepreneurs qui souhaitent domicilier leur société à Neuchâtel.

Ces professionnels viennent faire une séance, siroter un café et consulter leur emails entre deux rendez-vous ou avant de prendre le train, participer à des évènements ou encore simplement travailler.

Mais pourquoi viennent-ils au coworking ? Il existe trois niveaux de la pyramide de motivation du coworker. Primo, les personnes viennent au coworking car cela fait baisser les coûts des loyers et augmente la flexibilité au travail. Secondo, les personnes viennent car cet environnement augmente la motivation au travail et permet de rencontrer d’autres professionnels. Terzo, les personnes viennent pour détecter de nouvelles idées, apprendre de nouvelles choses ou trouver une personne pour développer un projet.

Réflexions

Malgré l’image que peut laisser entrevoir notre projet, il existe aussi des diffucltés. La viabilité financière, la gestion administrative, gestion des locaux (ah la vaisselle sale !) ou l’animation de l’espace sont des défis que nous avons pas toujours réussi à résoudre.

Toutefois, cette expérience a permis de créer une nouvelle façon de travailler encore plus ouverte, plus transversale et collaborative à l’échelle régionale. Cela a également permis de connecter la région à l’échelle nationale et au-delà (exemple : Coworking Switzerland et Coworking Europe). Avec ce projet, nous avons appris trois fondamentaux pour tout projet :

  • Rien n’a davantage de valeur que de se confronter directement à une problématique. En se mettant dans la peau de l’autre – dans notre cas être l’utilisateur direct – permet de comprendre mieux une situation et créer des solutions qui font sens.
  • Rien n’est parfait du premier coup. Le plus important c’est de procéder par étapes. Par ailleurs, nous récoltons des commentaires et des suggestions des utilisateurs directs pour améliorer ce projet.
  • Rien n’est plus important d’impliquer les acteurs du projet dans le processus de réflexion dès le début pour simplifier, clarifier et rendre plus pertinente la solution.

Aujourd’hui

En 2018, nous avons fait du lourd. On a fait évoluer Coworking Neuchâtel.

Tout d’abord, l’emplacement a été un critère important pour développer notre projet. Dorénavant, nous nous situons dans le plus emblématique bâtiment de la région neuchâteloise : Hotel des Postes, Place Numa-Droz 2, au centre-ville (au port de Neuchâtel,  « au bord du » pour les gens du coin). Au total 230m2 d’espace de travail, salle de réunion et salle de conférence avec d’une luminosité parfaite et une vue imprenable sur le lac de Neuchâtel.

Ensuite, on a fait évoluer le mobilier. Plus de 70’000.- d’investissement, avec la collaboration de notre partenaire Kinnarps, pour améliorer la qualité, le confort et l’ergonomie de nos membres. Nous avons investi dans des accès sécurisé permettant à chaque Coworker d’accéder 24/24 et 7/7. La grande classe.

Enfin, nous avons repensé notre structure et nos tarifs pour apporter davantage de prestations et des prix encore plus abordables pour chaque professionnel. Aujourd’hui, nous sommes une association et une sàrl.  Nous avons également investi pour favoriser nos communauté avec des évènements à forte valeur ajoutée (pas juste des échanges de carte de visite 🙂) et des services à 360° avec nos partenaires pour accélérer le développement de chacun.